Le dernier vide-grenier de Faith Bass Darling

Un roman de Lynda Rutledge, traduit de l’anglais par Laure Manceau.

3 carottes

C’est l’histoire d’une vieille dame très riche qui a la maladie d’Alzheimer et à qui Dieu vient d’ordonner de vendre tout ce qu’elle possède, là-maintenant-tout-de-suite. Tandis qu’elle vide sa maison sur sa pelouse, la moitié de la ville défile pour acheter des antiquités hors de prix pour quelques dollars et Faith essaie de mettre de l’ordre dans sa tête. S’y bousculent les souvenirs liés à ses précieux objets, la ramenant inévitablement aux drames qui ont jalonné sa vie. Sur ces entrefaites, Claudia, sa fille, revient après 20 ans d’absence et de silence. Nous sommes le 31 décembre 1999, c’est le dernier jour du siècle et Faith Bass Darling est persuadée que le nouveau millénaire se fera sans elle.

©BabelRésumer ce roman c’est s’exposer à le faire passer pour un livre mélodramaticotristolarmoyant. Alors qu’en fait, pas du tout. Cette journée hors du temps, même si elle vient taper là où ça fait mal, est surtout l’occasion d’un nouveau départ pour ceux qui gravitent autour de Faith Bass Darling. Ce vide-grenier subtilement symbolique a été un moment fascinant pour Federico. Il a aimé se plonger au cœur de ce roman doux-amer construit autour de quelques personnages extrêmement bien pensés. À tel point qu’on en oublie qu’ils ont été inventés. Chaque fois que notre ami lapin ouvrait les pages de ce livre, il se retrouvait totalement absorbé par son ambiance très particulière. Les personnages se posent tous beaucoup de questions existentielles et Federico se sentait très concerné par leurs problèmes.

En achetant ce livre, notre ami lapin s’attendait à une sympathique histoire avec une mamie gâteau au milieu. Il n’en est rien. Faith Bass Darling est une femme complexe, qui sent sa mémoire partir en vrille et se débat avec des souvenirs qui la font souffrir. Cette lutte est très bien écrite.

Vous le cacher serait idiot : Federico galère à faire la critique de ce livre. Peut-être est-ce parce que pour lui Le dernier vide-grenier de Faith Bass Darling n’est pas vraiment un roman avec une histoire et des personnages : c’est juste la vraie vie.

Lynda Rutledge, trad. Laure Manceau, Le dernier vide-grenier de Faith Bass Darling, Babel, avril 2014, 352 p.