Cette maison est la tienne

Un roman de Fatima Farheen Mirza, traduit de l’anglais (États-Unis) par Nathalie Bru.

3 carottes

Dans Cette maison est la tienne, l’autrice met l’accent sur les infinies facettes des relations familiales. Hadia, Huda et leur petit frère Amar sont nés et ont grandi aux États-Unis, leurs parents sont venus d’Inde. Les fêtes, le dimanche, ont lieu chez les autres membres de la communauté chiite installée dans ce coin de Californie. Les enfants vont à l’école publique où leurs amis sont des américains de tous horizons, comme eux, mais aussi à l’école coranique, où on leur enseigne les valeurs qui feront d’eux de bons musulmans.

Parents et enfants vivent sous le même toit mais les aspirations de chacun se heurtent les unes aux autres et vont finir par faire éclater la famille. Pour nous aider à comprendre ce qui a mené cette famille à la déchirure, Fatima Farheen Mirza ausculte avec minutie les souvenirs de chacun, nous fait revivre certains moments plusieurs fois, à chaque fois à travers le regard d’un des enfants ou des parents. Cela donne un roman assez dense, parfois un peu long mais tout les détails qui nous sont donnés sont nécessaires pour bien comprendre les personnages et leurs motivations. Dans les souvenirs qu’elle égraine, Fatima Farheen Mirza s’attache aux moments de tension évidement mais aussi aux instants de douceur, qu’on espère voir durer toujours. La place de la religion dans la vie de cette famille est très importante et il est très intéressant d’observer son influence sur chacun, et surtout comment ils gèrent les tensions entre modernité et tradition.

Federico a beaucoup apprécié ce livre qui n’a pas peur d’aborder ses personnages dans toute leur complexité, tandis qu’ils s’interrogent sur leur identité et la culture qui leur est transmise.
Au final, votre chroniqueur s’est vraiment beaucoup attaché à cette famille émouvante qu’on a l’impression de bien connaître grâce au minutieux travail de l’auteure.

Fatima Farheen Mirza, trad. Nathalie Bru, Cette maison est la tienne, Calmann Levy, août 2018, 472 p.