Enterrez vos morts

Un roman de Louise Penny, traduit de l’anglais par Claire et Louise Chabalier.

4 carottes

Federico célèbre ses retrouvailles avec Louise Penny ! Notre ami lapin est bien décidé à lire l’intégralité des enquêtes de l’inspecteur Armand Gamache mais à sa façon, c’est à dire dans le désordre ! Ainsi, après avoir lu le deuxième volume, Sous la glace, il vient d’achever le sixième : Enterrez vos morts.

Encore une fois, Federico a cherché en vain l’ingrédient magique contenu dans l’encre utilisée par Louise Penny et qui suscite un tel plaisir de lecture chez lui. Il a rapidement abandonné pour savourer pleinement le délice de se promener dans les rues enneigées de Vieux-Québec – cadre principal de l’histoire – aux côtés de l’inspecteur Armand Gamache.

enterrez vos mortsCe dernier, meurtri par une intervention policière qui a viré au drame, se remet de ses blessures psychologiques à Québec, auprès de son ancien chef et ami de toujours, Émile. Il sillonne la ville et ses bibliothèques afin d’assouvir sa passion de l’histoire s’intéressant tout particulièrement à la bataille qui a opposé français et anglais sur la plaine d’Abraham, au pieds de Québec en 1759. Au cours de ses pérégrinations, il va se retrouver un peu malgré lui mêlé à une enquête qui va exacerber l’animosité entre les anglophones et les francophones. En effet, un cadavre est retrouvé dans le sous-sol de la Literary and Historical Society, association composé d’anglophones qui luttent pour la survie de leur culture dans une société majoritairement francophone. Le mort est  un archéologue amateur obsédé par l’histoire de Jacques Champlain. Cet homme, déterminé à retrouver le père fondateur du Québec faisait régulièrement des fouilles sauvage afin de retrouver la sépulture mystérieusement disparue de Champlain. Gamache va bientôt se retrouver sur les traces du secret qui a envoyé cet homme six pieds sous terre.

Federico aimerait vous décrire la sensation merveilleuse qu’il a ressenti en lisant ce livre plein d’érudition, en rencontrant des personnages à la psychologie bien dessinée et en suivant les subtils indices disséminés çà et là. Notre ami lapin est loin d’être expert de l’œuvre d’Agatha Christie, mais il semble acquis que Louise Penny est sa digne héritière.

On en apprend beaucoup sur la Belle Province dans ce roman. En premier lieu, Federico a été stupéfait de découvrir la fracture entre les anglophones et les francophones, les premiers étant considérés comme des ennemis héréditaires par les seconds, nombreux à être enclins au séparatisme.

En plus d’être un roman policier à énigmes plein d’informations historiques, Enterrez vos morts est également une brochure publicitaire très alléchante pour la ville de Québec : votre chroniqueur serait enchanté d’aller y construire des lapins de neige !

Louise Penny, trad. Claire et Louise Chabalier, Enterrez vos morts, Actes Sud, juin 2015, 464 p.