Federico, ce génie

Planquez les lapins de Pâques, les Rogers Rabbit et autres peluches lubriques : Federico débarque sur le web et va révolutionner l’ère du blog !

La différence avec toutes ces inepties qui vous pourrissent vos recherches sur google ? Ici vous verrez le monde depuis les yeux rase-motte d’un lapin docteur en sociologie, qui a travaillé pendant plusieurs années sur une thèse portant sur La communauté lapine au sein du terrier face aux problématiques de l’architecture sociale.

Comment définir la personnalité complexe de Federico en quelques phrases ? C’est impossible, alors, comme votre serviteur est un vrai professionnel, il vous laisse jeter un œil à son CV ainsi qu’à l’entretien exclusif qu’il a accordé à Bernard Pivot et à la dernière conversation qu’il a eu avec Marcel Proust.

Le CV de Federico

Formation

Doctorat en sociologie lapine.

Master en épluchage de carottes.

Brevet professionnel de conseiller en lectures galvanisantes.

IUT de l’ASB unique.

Expériences

Animateur de formations pour Bookshop Consulting à La Rochelle :
–  « Je n’ai ni l’auteur ni le titre mais la couverture est rose sapin : répondez sans faiblir à toutes les questions impossible de vos clients » ;
– « Je voudrais la République d’Amérique de Platon : comment ne pas entrer dans le cercle vicieux de la moquerie facile ».

Ingénieur spécialisé en papier mat 90 g et espaces insécables chez Publishing Inc. à Paris.

Esclave Stagiaire et apprenti dévoué dans différentes structures de production massive et de vente au détail.

Compétences

Maîtrise parfaite de la langue des lapins, des libraires et des comités de lecture.

Bases significatives en critiquage en tous genres (images animées en série et cinémascope, sons harmonieux, et caetera)

Notions en <div></div> et en endives.

Centres d’intérêt

Lire des livres, lire des romans, lire des bouquins, lire des ouvrages et lire des monographies.

Cuisiner et manger des aliments.

Regarder des séries sur son canapé et geeker sur Internet.

Dessiner des trucs dans des carnets.

Voyager dans le monde quand la banquière est d’accord, sinon dans sa tête.

Federico répond à Bernard Pivot, ce curieux

Son mot préféré ?

Enquiquiner.

Le mot qu’il déteste ?

Rognure / Règle

Sa drogue favorite ?

L’encre et le papier.

Le son, le bruit qu’il aime ?

Le clapotis de l’eau.

Le son, le bruit qu’il déteste ?

Les trucs qui font crrrrr / Le pchchchch du métro avant qu’il redémarre.

Son juron, gros mot ou blasphème favori ?

Federico est un être policé, il ne dit pas de gros mots.

Homme ou femme pour illustrer un nouveau billet de banque ?

Federico, le lapin qui nous sortira de la crise.

Le métier qu’il n’aurait pas aimé faire ?

Humain.

La plante, l’arbre ou l’animal dans lequel il aimerait être réincarné ?

La loutre.

Si Dieu existe, qu’aimerait-il, après sa mort, l’entendre lui dire ?

« Federico, tu as toujours été mon modèle ».

DSC_1188 copie

Cette magnifique photo de loutre swag a été réalisé par Aurélie. DR bien sûr.

Federico papote avec Proust

Le principal trait de son caractère

La perfection.

Ce qu’il apprécie le plus chez ses amis

Leur fidélité.

Son principal défaut

Vous croyez quand même pas qu’on va vous le dire ?

Son occupation préférée

Lire, quelle question !?

Son rêve de bonheur

La paix dans le monde, nan j’déconne, quoique.

Quel serait son plus grand malheur ?

Que le blog soit racheté par Amazon.

Ce qu’il voudrais être

Célèbre dans le monde entier.

Le pays où il désirerait vivre

La Comtééééé !!

La couleur qu’il préfère

Le vert.

La fleur qu’il aime

La luzerne.

L’oiseau qu’il préfère

Le canard.

Ses auteurs favoris en prose

Pour le savoir, allez voir par là. Mais aussi ici.

Ses héros dans la fiction

Bob l’éponge, Mushu, Severus Snape, Shraa’ilshâ.

Ses héroïnes favorites dans la fiction

Brienne de Torth, Antigone, Jane Eyre.

Ses compositeurs préférés

Laura Marling, Pink Floyd.

Ce qu’il déteste par-dessus tout

Amazoooon ! 🙁

Personnages historiques qu’il méprise le plus

Les anglais qui ont brûlé Jeanne d’Arc.

Le fait militaire qu’il admire le plus

S’entraîner en chantant.

Le don de la nature qu’il voudrait avoir

Voler (pas dans le tiroir-caisse, hein, voler dans le ciel, faire commeuh l’oiseau !)

Comment il aimerait mourir

Federico ne meurt jamais.

État présent de son esprit

Gazeux.

Fautes qui lui inspirent le plus d’indulgence

Les fautes de frappe.

Sa devise

Le pouvoir de l’endive !