Chloé Delaume, personnage de fiction

Quand Federico est allé à l’école on lui a parlé de littérature, de genres littéraires, et un jour une de ses profs s’est mise à délirer sur un genre totalement inexplicable : l’auto fiction. Pour illustrer son propos, la dite professeur a cité – entre autres – Proust, Annie Ernaux, Jean Rouaud, Michon, Saint-Augustin, Giscard (naan, c’est une blague !), etc. Mais elle a oublié un auteur qui est la personnification de l’auto fiction : Chloé Delaume. Federico a lu d’elle Le cri du sablier et J’habite dans la télévision. Il a pu la rencontrer à La Très Petite Librairie (qui ne devrait pas tarder à vous être présentée) lors d’une lecture de Eden matin midi et soir.

Parce que cet oubli pédagogique est une injustice, Federico a décidé de vous la présenter. Mais parce que ce serait un crime de parler de ce personnage si complexe et passionnant avec nos mots si simples, il a choisi de sombrer honteusement dans la facilité et de vous orienter vers son site.

Un petit avant goût de l’ambiance ci-dessous :

chloé delaume

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *